L'emploi des matières stratégiques se traduit par deux types de risques : les ruptures d'approvisionnement et la volatilité du cours des matières premières. Pour pallier ces difficultés, Renault a cherché à réduire son exposition, voir substituer l'emploi de ces matières critiques. En pilotant le programme européen Icarre95 Renault a développé des nouveaux cycles matières pour que 95% de la masse ait une nouvelle vie automobile.

Le Projet ICARRE95 nous a permis en parallèle du développement des techniques de recyclage, de mieux comprendre les contraintes des filières de traitement des matières. Ce travail nous a conforté sur nos standards de « Design For Recycling » mis en place depuis quelques années et de les mettre à jour. Pour que le véhicule de demain soit encore plus économiquement recyclable.