Le projet ICARRE 95 est un projet très structurant pour Renault qui en est l’initiateur et le leader, mais également pour l’ensemble de la filière en France et par extension en Europe.
Nous avons pu démontrer qu’un constructeur était capable de mettre à la disposition de la filière des outils et des débouchés nouveaux qui, d’une part, permettent d’accroître les taux de recyclage des véhicules en fin de vie et, d’autre part, génèrent de nouveaux revenus qui justifient les investissements ou la mise en œuvre des nouvelles pratiques proposées. Les boucles courtes matières définies et mises en œuvre pour répondre au cahier des charges pour les nouveaux véhicules sont le meilleur moyen de conserver la valeur technique et économique des matériaux issus de la fin de vie.
Les outils développés pour offrir un service de réparation qui peut s’appuyer de plus en plus sur la pièce de réemploi sont également très innovants et générateurs de valeur pour la filière.
Nous souhaitons la plus grande diffusion de ces bonnes pratiques en France et en Europe ; nous continuerons de jouer notre rôle dans ce sens.

Le recyclage des VHU en France est une activité très dispersée reposant sur beaucoup de petites entreprises très spécialisées. Le projet ICARRE95 a permis de s'insérer dans ce milieu, de mieux comprendre ses modes de fonctionnement, de proposer des évolutions en terme de bonnes pratiques et d'expérimenter des filières désormais opérationnelles pour apporter des solutions efficaces/optimales de valorisation des matériaux issus des VHU.

Le projet ICARRE95 a été l’occasion pour GAIA de développer de nouvelles activités dans un périmètre que nous connaissions déjà : démolisseurs, recycleurs ou sites Renault. Notre activité précédente était essentiellement orientée vers la valorisation des fins de série ou des rebuts de fabrication. Le projet a été l’opportunité d’accroître nos compétences et notre Chiffre d’Affaires dans la collecte et le recyclage des matières. Et aussi de transformer nos clients précédents en fournisseurs et réciproquement !