Le recyclage des métaux issus des véhicules hors d'usage est une activité presqu'aussi ancienne que l'automobile elle-même. Il met en œuvre des moyens lourds de collectage, broyage, tri, fusion, et mise au titre enfin pour satisfaire les cahiers des charges des fonderies et des aciéries. Certaines pièces mono matière ou faiblement ferrées peuvent être plus efficacement recyclées en boucle courte, sans nécessiter les opérations lourdes de séparation et de tri qui deviennent incontournables dès lors qu'elles ont été mélangées aux autres flux de déchets.
Au prix d'une logistique dédiée, elles peuvent rejoindre directement les fonderies. C'est le cas de la plupart des rebuts de fabrication avant assemblage, et de certaines pièces d'usure, comme les disques de frein par exemple.
La connaissance fine des besoins des fonderies et des gisements de déchets est une compétence des producteurs. Ils doivent l'exploiter, pour mettre en place des boucles courtes de recyclage, en interne. La chaîne de valeur s'en trouve alors extrêmement simplifiée, et réduit les coûts d'approvisionnement en matières pour les fonderies.